à la une

Illustration de l'article

Numérique: la grande leçon pour l'Alsace

Jeudi 23 juin 2011 | 12h15

C'est un grand jour pour l'Alsace. Voici un rapport préfectoral qui dresse un état des lieux du numérique, pointe les faiblesses, décrit les menaces et dresse un inventaire de 17 propositions.


Le Secrétariat général pour les affaires régionales et européennes a réalisé un diagnostic des usages et services numériques en Alsace et dressé des perspectives d'avenir. La révélation de ce rapport par e-alsace a donné lieu à polémique.

Les élus, les décideurs, les chefs d'entreprise en Alsace avaient besoin d'un tel rapport qui aborde les problèmes sans langue de bois en n'oubliant pas de pointer les erreurs qui ont été commises. Sur la base de ce travail remarquable, l'Alsace a maintenant les cartes en main pour faire un grand bon en avant dans le secteur numérique.

Il ne reste qu'à espérer que, comme bon nombre de rapports de qualité réalisés en France, celui ne termine pas au fond d'une armoire.

L'Alsace s'est endormie

Le rapport souligne : "L’Alsace se situait vers la fin des années 90 parmi les régions les plus en pointe dans le domaine des télécommunications et des services en ligne. Depuis les années 2000, l’Alsace n’a pas tiré pleinement parti des opportunités de développement et de création d’emplois dans ces nouvelles activités. Plusieurs régions, parties de plus loin, affichent désormais des performances comparables, voire supérieures".

Une claque aux élus

Un peu plus loin, le rapport relève : "Parmi les acteurs du numérique rencontrés dans le cadre de la présente étude, plusieurs s’interrogeaient sur la place de l’économie numérique dans l’agenda des décideurs publics régionaux". Le sous-entendu est à peine voilé.

La filière numérique (c’est-à-dire les établissements exerçant une activité ayant un rapport plus ou moins étroit avec les TIC) compte aujourd’hui 1 750 entreprises en Alsace et près de 10 000 emplois. Elle représentait en 2010 moins de 3 % des entreprises en Alsace.

"Un manque d'entreprises de premier rang"

Là encore le constat est clair et lucide: "Si l’Alsace compte quelques PME numériques de taille moyenne, comme Schaeffer Productique, elle manque d’entreprises de premier rang capables d’avoir un effet d’entraînement. L’Alsace ne compte, par exemple, que deux éditeurs de logiciel, Divalto et Dynasys, parmi les 100 premiers en France". Tout aussi direct : "Un déficit d’animation de la filière".

"Un conservatisme numérique"

Les faiblesses de l'Alsace sont passées en revue : "Absence de locomotive; taille critique des entreprises numériques; mobilisation des acteurs publics moins marquées que dans d'autres régions; manque de lisibilité de la stratégie régionale; conservatisme numérique".

De là, découlent des menaces regroupées dans un tableau : "Marginalisation des entreprises numériques, fuite des entrepreneurs; fragilisation des PME industrielles; déclin d'attractivité de la région".

17 recommandations

Alors que faire de ces constats. Le rapport de 56 pages dresse une liste de 17 recommandations. Les voici, de façon synthétique.

Recommandation N°1 : Mise en place d’un Living Lab éducatif. Ce « Living Lab régional éducatif » aurait pour mission de faire émerger des solutions innovantes pour l’utilisation du numérique, du primaire au lycée.

Recommandation n°2 : Préparer le passage à l’équipement numérique individuel des lycéens : tablette et manuel numériques.

Recommandation N°3 : une démarche concertée pour le développement du numérique dans les écoles primaires.

Recommandation N°4 : Valoriser les compétences industrielles en robotique et imagerie médicales.

Recommandation N°5 : Renforcer les échanges entre l'Agence régionale de santé, le Groupement de coopération sanitaire et les collectivités territoriales pour entreprendre des projets partenariaux.

Recommandation N°6 : Favoriser le regroupement des acteurs concernés par les solutions Green IT.

Recommandation N°7 : Réunir les acteurs concernés autour des grands chantiers de la dématérialisation.

Recommandation N°8 : Mutualiser l’informatique des collectivités territoriales, préparerle passage à l’informatique en nuage.

Recommandation N°9 : introduire et renforcer la dimension numérique dans les dispositifs existants d’accompagnement des entreprises.

Recommandation N°10 : Favoriser des initiatives collectives autour des RFID pour les entreprises d’un même domaine d’activité.

Recommandation N°11 : Mettre en réseau les points d’accès aux services publics sur le territoire.

Recommandation N°12 : encourager le développement et la mise en réseau de télécentres répartis sur le territoire alsacien.

Recommandation N°13 : Diversifier les modes d’animation de la filière.

Recommandation N°14 : Organiser des concours d’applications.

Recommandations N°15 : Améliorer les connaissance des usages et des services numériques.

Recommandation N°16 : Une initiative conjointe des collectivités alsaciennes autour de l’ouverture des données publiques.

Recommandation N°17 : un dispositif de pilotage de l’Agenda Numérique.

Voici le rapport complet

 

  • Posté le vendredi 24 juin 2011 à 19h13 par Jean Georges Perrin Un début d'explication: http://www.youtube.com/watch?v=0gAtUCIbUSg
  • Posté le vendredi 24 juin 2011 à 09h26 par Yannick THIEFAINE Le constat est édifiant et corrobore ce que nous avons vécu ces dernières années dans notre grande société Telecom basé à Illkirch. Le pôle d'excellence informatique (développement d'applications, centre d'appel Monde, hébergement IT, services IT...) est petit à petit en train d'être démantelé au gré d'externalisation et délocalisation. La somme de compétences qui existait est petit à petit en train de se volatiliser et l'explosion de ces pôles de compétences au profit de pays à bas coût ou d'autres sociétés pour lesquelles Strasbourg n'est pas une région d'implantation forte est en train de faire perdre à la région un de ces pôles TIC de premier ordre. Le même constat pourrait être fait pour les départements R&D.
    Certes cette histoire a déjà été vu des dizaines de fois ces dernières années dans d'autre secteurs, certes on doit jouer avec la mondialisation, mais avec une prise de position forte de notre région, il y aurait peut-être eu moyen de limiter cette débandade et de conserver certaines activités.
    Il n'est sans doute pas trop tard (du moins pour tout ce qui existe dans le domaine des TIC dans notre région), mais il est aussi urgent d'attirer de grands groupes (comme celui auquel j'appartiens désormais) dans notre belle région, de jouer de sa position géographique et de ses atouts pour finir de les convaincre d'investir et de se développer chez nous plutôt qu'ailleurs !
    J'ai rencontré énormément de gens de valeur dans le domaine des TIC depuis 13 ans qui ne demandent qu'à voir les choses bouger pour exprimer à nouveau tous leurs talents...
  • Posté le vendredi 24 juin 2011 à 08h51 par guillaume Rassembler, mutualiser, regrouper, mettre en réseau... c'est bien. Mais "investir" et "jouer la carte régionale", ce serait mieux : si les collectivités alsaciennes misaient sur les entreprises alsaciennes au lieu de faire appel aux "grosses" agences parisiennes, cela permettrait déjà de créer de l'économie...
  • Posté le jeudi 23 juin 2011 à 13h16 par claude Lorsqu'on entend François Loos dire lors d'une intervention à la Maison de la Région que "le numérique ? On ne sait pas trop où l'on va avec ça"....




Recopier le code ci-contre

Annonceurs


Devenez annonceur

Agenda

<<
Juil. 2014
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06
07
  • Du 07/07/2014 au 11/07/2014
    Coding Summer Camp (67)
08
  • Du 07/07/2014 au 11/07/2014
    Coding Summer Camp (67)
09
  • Du 07/07/2014 au 11/07/2014
    Coding Summer Camp (67)
10
  • Du 07/07/2014 au 11/07/2014
    Coding Summer Camp (67)
  • 10/07/2014
    E-commerce (67)
11
  • Du 07/07/2014 au 11/07/2014
    Coding Summer Camp (67)
12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26
  • Du 26/07/2014 au 29/07/2014
    Guadec 2014 (67)
27
  • Du 26/07/2014 au 29/07/2014
    Guadec 2014 (67)
28
  • Du 26/07/2014 au 29/07/2014
    Guadec 2014 (67)
29
  • Du 26/07/2014 au 29/07/2014
    Guadec 2014 (67)
30 31
>>

Rechercher

Les tweets